Transformer sa vie grâce à la bienveillance

Le centaure équipé d’un arc et de ses flèches, belle allégorie que je choisis pour imager le pouvoir de l’intention. Native du signe du sagittaire, cette illustration me parle d’autant plus que souvent je n’ai su que faire de ses flèches ni dans quelle direction les envoyer.

Ma vie s’est transformée, grâce à de belles rencontres  et de jolies prises de conscience qui en ont découlé. Être inspirée par des personnes vivant une réalité plus douce et harmonieuse que celle que je vivais. Leur point commun: une grande bienveillance, vis à vis de la vie, de la leur et celle des autres. Après les avoir observé et interrogé pour  décrypter leurs manières d’être, toutes se rejoignaient dans le fait de cultiver ce qui est beau dans la vie, avec et par amour.

Créer de la beauté, prend son origine dans le fait de cultiver de belles pensées puis prendre soin de nourrir ce qui est cher à son cœur, c’est faire offrande de la plus belle part de soi, c’est aimer sans rien attendre en retour, juste pour la beauté du geste. C’est aussi se nourrir de ses propres actes venant de pensées choisies avec soin.  C’est vivre aligné. Chacun d’entre nous à la possibilité de choisir de nourrir des pensées lui faisant du bien, allant dans le sens du bien vivre individuel, commun et collectif. Orienter son arc, c’est  écarter les nuages et choisir une direction à sa vie.

Ma vie s’est transformée quand j’ai arrêté de tirer dans tous les sens et pris soin de poser mon arc et mes flèches. En prenant le temps de les regarder, d’accueillir le fait que ma réalité parfois dissonante soit le reflet des flèches (pensées intentions) lancées à tort et à travers. L’arc m’a demandé de me choisir. Comment? en sondant ma vision intérieure de la vie, de ce que je souhaitais voir dans le Monde intérieur et extérieur. La sensation de séparation entre le monde extérieur et mon monde intérieur, se désagrège, est de moins en moins présente.

Quelle est votre vision intérieure? quelles pensées nourrissez vous et vous rendent elles joyeuses? C’est en choisissant ce point de mire, avec son cœur, qu’un nouveau décor nait. Vous observez les pensées dissonantes, celles qui devient votre arc de sa trajectoire. Vous gagnez en puissance, votre posture s’ancre davantage. Ainsi le corps devient l’instrument de votre âme, et vous jouez votre plus belle note <3.

 

Avec tout mon Amour,

Mélanie Morand

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.