Sortir de sa zone de confort: les premiers pas pour accomplir ses rêves !

Ça fait un petit bout temps que je n’ai pas écrit et là j’avoue que cet article bouscule au portillon. J’avais prévu d’aller me balader, il est 20h et là, ma petite voix me dit : « écris maintenant » ! Qu’à cela ne tienne, je m’y mets. Je suis heureuse car depuis pas mal de temps je me bagarrais contre moi-même et cette mauvaise habitude est en cours de désamorçage… je vous partage mon anecdote !

Pour ceux qui me suivent, je ne vais pas refaire l’histoire ! Pour ceux qui me découvrent, allez faire un petit tour sur cet article ! Vous savez qu’il y a 2 ans j’ai pris un tournant en arrêtant de travailler. Ben oui ce job n’avait plus de sens pour moi, une petite mort toute tristounette ! Depuis, il s’en est passé des choses. Pour la faire courte : 18 mois sabbatiques, des formations à ce qui me fait vibrer vraiment et depuis toujours, l’exploration de mes perceptions (et ça y a du boulot, ça pulse de partout), les accompagnements et tout bientôt un nouveau projet qui vient au monde c’est Imminent !

Ce projet, je le porte en moi depuis toujours, il vient en complément des accompagnements. Ca fait 18 mois qu’il est en gestation, réflexion, reréflexion, soupesage… bref une véritable machine de croissance intérieure. Plus j’approche de son « officialisation », plus mes croyances se manifestent, mon mental s’agite. Depuis près de 3 mois, ça s’accélère et ça vient pulvériser tout ce qui bloque. C’est génial, enfin aujourd’hui je trouve ça génial, parce que pendant ces 3 mois je suis passée par plein de phases et à la moulinette. Pleine d’élan dans la tête et sans mouvement dans l’action, aïe aïe aïe !!

Ça coinçait dur ! Au point que je me disais «  oui mais si ça bloque, c’est que ce projet n’est pas aligné avec moi ». Je voyais ça comme un signe m’alertant que ce n’était pas la bonne voie. Sauf que ce projet moi il me fait vibrer, il hyper important, il me tient à cœur et surtout je ne me vois pas faire autre chose que ça. Je mange projet, je dors projet…. Il y a 1 mois, il m’a été fortement recommandé de faire une étude marché ! Moi complètement réfractaire, je me disais que c’était une supercherie ! J’ai bloqué tout net «  hors de question », ma super croyance : « les études de marché c’est pour les gens qui veulent des chiffres et les chiffres on leur fait dire tout et n’importe quoi ». J’étais et reste convaincue que tout est vibratoire, donc comme je crois à mon projet, ça va marcher ! Quelques jours passent et là patatras… en exposant mon projet devant mon auditoire, gros trou noir je n’arrive plus à parler (pire je me mets à trembler de partout), et comme par magie une petite voix (que mon mental ne valide pas du tout) se met à parler à cœur ouvert d’énergie, de libération émotionnelle, de libération holistique, d’harmonisation intérieure…  Là c’est le drame, j’ai honte, je viens de lâcher le paquet comme ça, devant des personnes qui ne connaissaient en rien mes passions et qui restent bouche bée.  Après la honte, sonne l’heure de la culpabilité : « nan mais Mélanie, mais qu’est ce qui t’a pris ? Ça va pas bien non, de balancer tes aspirations comme ça de butte en blanc. Mais qu’est ce que tu vas faire maintenant ! Va falloir que tu rendes des comptes ! ». J’ai mariné dans mon jus pendant 10 jours… entre lascivité, abattement et envie d’aller jusqu’au bout !

Un jour pas comme les autres, le 27 août dernier, je me suis fait la promesse de ne plus attendre la validation d’une quelconque autorité autre que la mienne. Maintenant ça suffit ! Marre de faire semblant, marre d’avoir honte de qui je suis, marre d’essayer de  rentrer dans une pseudo norme ou de rentrer dans une case, marre de taire ce qui vibre en moi, marre d’étouffer une partie de moi ! Cette force du ventre alliée à l’appel de mon âme, a matché direct, une rencontre au sein de mon cœur. La transformation est venue naturellement et de façon drastique, je n’avais plus envie de lutter…

C’est là que mon regard à changer. Si je vous ai raconté cette histoire, c’est pour vous montrer que tout n’est qu’une question de perception. Au fond de moi, je ne voulais pas faire cette étude par peur qu’elle révèle la non viabilité de mon projet. Par ricocher il s’agissait de la non confiance en mon projet ! J’avais peur de réaliser que mon rêve n’existait que pour moi, dans ma petite bulle et qu’il ne serve à personne. C’est exactement cela, j’étais dans ma bulle. C’est mon côté Bernard L’Hermite bien caler dans sa coquille. Cette enquête me faisait sortir de ma zone de confort et me frotter à la réalité, le Bernard l’Hermite allait se retrouver à poil ! Alors après avoir digéré l’apprentissage, je me suis demandé comment « utiliser » ce sondage et non le « subir ». J’ai réalisé qu’au fond de moi (aussi ; là voilà la dualité), j’avais envie de rencontrer les gens, de les interroger, de connaître leur besoin dans la vraie vie. En alliant les informations récoltées à mon savoir être, la perspective d’offrir des prestations justes était possible et ça ça me parle !!

En plus j’adore rencontrer les gens, échanger, partager, ça fait partie de moi. Mais depuis ce burn out, j’avais perdu confiance en ma capacité à aller vers l’autre et surtout je me sentais plus vulnérable. J’avais l’impression de ne plus savoir comment faire. En refusant de faire cette enquête, je me coupais d’une partie de moi.

J’ai pris mon courage à 2 mains pour éditer un sondage, chausser mes sandales et aller faire du porte à porte aujourd’hui, demain et pour plusieurs jours . D’autres peurs ont montré la pointe de leur nez, je les ai vu et leur ai dit d’aller se recoucher. Même si j’ai peur de déranger, de déplaire, de faire jazzer, de ne pas être approuvée, je continue mon chemin. Car c’est dans la réalité que le plus beau se révèle.

D’ailleurs j’ai eu des refus catégoriques, un  » c’est pas un métier ça? », des « j’ai pas le temps » et alors ? Ça m’a aidée à garder foi en moi et continuer ce que j’entreprenais. Ça m’a permis de sentir aussi les personnes avec qui je veux être. Ça m’a montré le chemin que je parcours.

Bien m’en a pris car plusieurs personnes m’ont accueillie, écoutée, ont répondu au sondage, j’ai senti mon cœur s’ouvrir. J’ai vu qu’au-delà des peurs, existe l’Amour, j’ai reçu de l’Amour, de la bienveillance, du soutien et ça m’a rendue joyeuse. Vous savez quoi ? En plus mon projet plaît beaucoup, il est viable et je vous en parle très bientôt! Il est viable car j’ai accepté que l’énergie subtile (mon âme) et la Terre (mon corps) se rencontrent. Mon cœur m’a aidée à sortir du monde des rêves procrastinés pour oser aller à la rencontre de la vie, des autres. C’est ainsi que mon projet va enfin s’Incarner et prendre corps sur Terre. La dualité existe et persiste tant que nous croyons en l’opposition. Lorsque nous lâchons cette illusion, il n’y a plus de lutte car tout œuvre dans le même sens ! Je vous raconterai la suite de mes aventures .

En attendant dites moi, de votre côté quel rêve sacrifiez-vous ? Quelle partie de vous taisez-vous ? Qu’est ce qui vous bloque aujourd’hui ? Quel premier pas ou engagement allez vous réaliser ?

Mon petit mot de la fin ( à méditer)

« LE MONDE DES RÊVES EST MAGNIFIQUE,  IL EST LE LIEU OU NOUS NOUS AUTORISONS TOUT.

IL RESTE POURTANT SOUVENT UN LIEU D’ETHER…

POURQUOI LA TERRE NE SERAIT PAS CE LIEU MAGIQUE POUR INCARNER SES RÊVES?

LAISSER DESCENDRE SES RÊVES, C’EST SE CRÉER UN PARADIS SUR TERRE »

Avec tout mon Amour,

Mélanie Morand

4 réflexions au sujet de « Sortir de sa zone de confort: les premiers pas pour accomplir ses rêves ! »

  1. Plus on en sort, plus elle s’agrandit … (hihi)
    >>> la zone de confort, bien sûr !!!
    Merci Mélanie pour ce chouette partage

    Répondre

    1. Merci Nat’,
      Décidémment cet été bouscule! Et oui et oui, la zone s’agrandit.
      D’ailleurs c’est plus un élargissement de la zone 🙂

      Répondre

  2. Hummmm, quelle bonne idée de faire descendre ses rêves pour se créer son paradis sur Terre !!!
    L’équilibre…
    Merci ma belle Mélanie.
    Bisousss
    Sylvie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.