L’art du tri en conscience

L’automne nous invite  à favoriser la vie dans nos foyers, après un été que nous avons passé dehors. C’est une période qui nous reconnecte à notre intériorité et ce n’est pas toujours bien confortable. Cette semaine je vous propose un article sur l’art du tri et tous ses bienfaits. C’est une ex-collectionneuse adepte du bazar organisé qui vous partage son expérience, suivez le guide…

Le déclic

Bien que je sois habituée à changer de lieu, le dernier déménagement a été très éprouvant, pour être honnête c’était une hantise ! J’avais accumulé tellement d’affaires que le fait de devoir tout mettre en cartons me faisait constamment procrastiner le passage à l’action. Toujours est-il que j’ai déménagé et à la va-vite.

Alors en entrant dans mon nouvel habitat, j’ai posé une intention ferme : Garder l’essentiel et profiter de ce nouvel appartement pour virer tout le superflu. Croyez moi y en avait un paquet, collectionneuse d’objets en tous genres, passionnée de création, il y en avait partout ! Et c’était sans compter sur la kyrielle de fournitures et tissus d’habillement/ d’ameublement qu’il me restait de mon activité d’artisan. Bref vous l’aurez compris, mon espace était saturé et moi aussi ! dès que je posais mes yeux sur quelque chose je me disais «  Mélanie, faut que tu t’y mettes ». J’en avais assez de me faire « manger » parut ce bazar, de perdre du temps à chercher mes affaires et à jouer au jeu de « tétris » pour tout faire rentrer dans les placards.

Passer à l’action

J’emménage et vaque à mes occupations. En janvier, les bonnes résolutions de 2017 me poussent à rédiger ma « to do List » concernant le tri, je note ce qui est à faire. L’objectif, un coup de fluo dès que c’est fait et passer à l’action suivante jusqu’à avoir tout accompli. Je me lance et commence par les tissus puis la chambre, pièce par pièce tout va être passé au crible. Les tiroirs, les cartons « fourre tout », les boîtes à « bidule » ( vous savez là où on met les boutons, vis qui traîne…). Et même mon ordinateur y est passé : photos, dossiers, j’ai viré tout ce qui était obsolète.

Trier c’est choisir l’Essentiel

Avant trier m’aurait dérangé parce que ça voulait dire faire un choix, mais le déménagement a été le déclic ! Je ne pouvais pas continuer comme ça, je voulais repartir sur des bases saines et me libérer de tout ce qui me pesait. Vous savez toutes ces petites choses dont on cherche à ignorer l’existence mais qui sont toujours là, juste cachées dans des tiroirs hors de la vue. Pourtant elles existent, sont là et inconsciemment nous le savons.

Les bienfaits du tri

Trier m’a littéralement libérée sur plusieurs plans :

  • Matériellement j’ai vu mon espace se désencombrer, s’aérer et respirer. J’ai eu plaisir à redécouvrir des objets que j’aime et à les valoriser en les mettant en vue afin d’en profiter vraiment. Maintenant, je suis entourée d’objets et matériel me procurant de la joie !
  • Mentalement, trier m’a permis de « faire le vide » dans ma tête, en triant les papiers, lettres, photos… j’ai archivé des dossiers que j’avais laissé traîner et pu faire le deuil de situations.
  • Émotionnellement cela m’a aussi fait avancer, par exemple lorsque j’ai fait le tri de mes tissus, j’ai fait le choix de garder ce qui me correspondait aujourd’hui et de vendre le reste. J’ai retrouvé le plaisir de coudre, ce qui depuis la fermeture de mon entreprise était inenvisageable. Je me suis libérée du passé, de ce qui me rendait triste, des objets ébréchés, abimés, cassés… J’ai gardé uniquement ce dont j’ai besoin aujourd’hui et ce qui me procure de la joie. Je peux vous dire que ça change sacrément la donne et en plus j’ai plus de place!

Au-delà du tri

Aujourd’hui c’est un plaisir d’entretenir mon espace de vie car il est aéré même si j’ai de nombreux meubles. Le ménage est plus facile à faire et le rangement automatique car je sais où chaque chose se trouve. J’ai retrouvé de la souplesse dans mon mode de vie car comme je suis encore plus créative je m’autorise aussi le bazar créatif temporaire. J’adore la vie qui circule dans mon foyer et je ne suis pas une adepte de ce que j’appelle les maisons « musée », vous savez ces lieux où rien ne bouge car tout y est figé ! Je comprends que certains s’épanouissent ainsi mais ce n’est pas mon cas.

En prime je me suis réappropriée mon espace de vie et ma façon de vivre. En voyant l’’excédent de matériel, j’ai pu voir que mon mode de consommation n’était plus en accord avec mes valeurs et c’est normal, on évolue constamment. Trier m’a donné envie de créer un composteur maison, de consommer de façon plus responsable, plus locale, et de vivre plus en respect avec mon environnement. Je fais cela au fur et à mesure ne souhaitant pas m’imposer un changement drastique. J ai envie de douceur et j’y vais à mon rythme, par exemple quand un produit cosmétique est terminé, je le remplace par un produit naturel, en ce moment je suis pas mal dans le Do It Yourself, et c’est assez réjouissant.  Mon espace de vie est le reflet de qui je suis aujourd’hui, c’est un lieu vivant dans lequel je m’épanouis, libre de toutes encombres !

Alors à toutes les bordéliques, à tous les créateurs de bazar organisé, à tous les créatifs collectionneurs et à tous les amoureux de la brocante et des « au cas où », même si le chantier paraît grand, à cœur vaillant rien est impossible ! Le tout est de commencer par un premier pas, quel est celui que vous allez faire prochainement ?

Et si vous avez besoin d’un coup de pouce ? Bonne nouvelle, tout ce tri a réveillé en moi une passion et surtout l’envie d’accompagner d’autres personnes dans cette démarche. Trier, désencombrer, organiser, ré agencer et harmoniser votre espace, rien ne m’arrête ! Et tout ça en respectant votre rythme, je vous aide juste à mettre en lumière votre Essentiel. Pour en savoir plus sur mes prestations c’est par ici.

Un grand merci à Anne-Sophie Rutsaert qui fait toujours de très beaux visuels et qui est la créatrice de l’image d’en tête de l’article.

 

Avec tout mon amour

Mélanie Morand

– Coach en Harmonisation –

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.