Comment être plus fort émotionnellement?

Bonjour à tous, aujourd’hui j’écris dans le cadre du « carnaval des articles » organisé par Matthieu qui m’a invitée ainsi que plusieurs blogueurs, à écrire un article sur un même sujet : « qu’est ce que je mets en place dans ma vie pour être plus fort émotionnellement ? ». Le but est que chacun puisse partager son expérience, son style, et vous aurez accès à tous ces articles ici . Ça m’a tout de suite fait penser au film d’animation « vice versa » ,  alors c’est avec joie que je me prête à ce jeu du carnaval.

Pour les personnes qui me découvrent aujourd’hui : je suis Mélanie, créatrice du blog « redonner un sens à sa vie » et coach en Harmonisation. Alors ça veut dire quoi exactement : j’accompagne les personnes à se libérer de ce qui les encombre (au sens propre et figuré) pour prendre un nouveau départ. Je propose des séances de libération émotionnelle et des coachings pour libérer, désencombrer, ranger, organiser et ré agencer votre maison (plus d‘infos par ici).

Entrons dans le vif du sujet

Je vais aborder ce qui « affaiblit » émotionnellement. Perte d’un être cher, divorce, séparation, perte d’emploi, burn out, dépression, accident, … bref la liste est longue. A l’image d’un tsunami, lorsque la vague balaye tout sur son passage, nous déployons une force considérable pour ne pas nous laisser abattre. Notre émotionnel est comme « anesthésié » pour nous préserver de la souffrance que l’on pourrait ressentir.

En gardant l’image d’un tsunami, lorsque nous voyons les dégâts causés, nous nous effondrons. C’est à ce moment là que notre émotionnel se manifeste. Nous avons mal dans notre chair et dans nos tripes, nous rencontrons nos émotions. Après de tels chocs, nous craignons de souffrir à nouveau, et c’est notre mental qui va chercher à nous protéger. A chaque situation « rappelant » le passé, notre mental nous envoie un signal d’alerte «  attention ». Une dualité se créé entre l’envie d’aller de l’avant et les peurs du passé. C’est là que nos émotions peuvent nous affaiblir car elles nous envahissent et notre élan va s’étioler pour faire place au doute, au manque de confiance en soi,…

Alors qu’est ce que je mets en place dans ma vie pour être plus fort(e) émotionnellement ?

De mon point de vue, la réponse est dans la question et je vous partage en quoi mes émotions me rendent plus forte aujourd’hui dans ma vie. Vous voulez savoir comment ??? En gardant l’essentiel et ce qui me remplit de joie. C’est comme cela que j’ai pu faire de mes émotions une force. Et c’est mon plus grand message dans cet article : nos émotions sont des repères, un GPS et non un fardeau que l’on trimbale bon gré mal gré ! Les émotions sont le lien entre les  pensées et le corps en instantané. Elles servent d’indicateurs pour que l’on « sente » dans notre corps ce que l’on vit bien ou mal. Elles nous affaiblissent lorsque nous les subissons et les laissons nous submerger, mais nous avons la possibilité de les utiliser, d’ailleurs elles sont là pour ça ! A partir du moment où on les utilise, nous reprenons le pouvoir créateur dans notre vie ! Le film « vice versa » en parle très bien, chaque émotion y est représenté, à découvrir si vous ne connaissez pas et à revoir pour le plaisir.

Mode d’emploi

Je les utilise pour mettre de l’ordre dans ma vie à tous niveaux. Elles permettent d’aller à l’essentiel et de ne pas tergiverser pendant des plombes, bien que je sois une adepte de la réflexion, j’apprends à les écouter de plus en plus.

Quand je sens de la joie : c’est que ce que je vis me convient donc j’en profite, dans ces moments là, tout semble ouvert devant moi. Ma vie ressemble à une belle route dégagée et sans encombre, alors en avant toute!!

 

Quand je sens des émotions moins agréables (peur, colère, dégoût…) ça m’indique que ce que je vis n’est pas ok pour moi. Et qu’il y a quelque chose à transformer car cela ne me convient pas dans l’état actuel des choses. Et c’est en ça que ces émotions dites « négatives » mais que je nomme « désagréables ou inconfortables », nous aide grandement.

Pour réajuster la situation, je regarde le « besoin » qui n’est pas respecté. Une fois que c’est plus clair, il est possible d’arranger la situation si c’est possible ou bien de la clôturer.

Je vois les émotions comme un gps qui m’indique la route la plus adaptée pour moi par rapport à l’objectif que je souhaite atteindre. Une émotion inconfortable serait comme le système de détection de radar mobile qui m‘indique de faire attention et de veiller à ma conduite. Et s’il y a un obstacle, regarder les options offertes pour les contourner. J’espère que cette image du GPS va vous aider à mieux vivre vos émotions.

Le mot de la fin

Quand on ne se sent pas bien, on bloque l’émotion et on va chercher à compenser avec autre chose pour retrouver du bien être et de l’apaisement. Plus nous retenons ou rejetons nos émotions, plus elles se cristallisent en nous. L’idéal est de se poser et d’accueillir l’émotion la plus présente. Ensuite en la laissant circuler dans tout le corps, elle se dissipe assez vite. Ensuite respirer profondément  et sentir ce qui serait le plus juste pour soi. Une thérapeute m’avait dit un jour que les émotions se comportent comme un enfant qui demande de l’attention. Moins on l’écoute et plus il cherche à se faire entendre, plus il multiplie les possibilités de se faire remarquer.

« Les émotions sont comme un muscle, plus vous les utilisez, plus vous avez confiance en elles et plus vous savez que vous pouvez compter sur elles. Et cela vous rend fort(e) »

Accédez ici aux articles de ce carnaval autour des émotions.

Avec tout mon amour

Mélanie Morand

– Coach en Harmonisation –

 

Une réflexion au sujet de « Comment être plus fort émotionnellement? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.