Changement de Cap grace à Compostelle!

Près de 6 mois se sont écoulés et me voilà de retour. Il s’en est passé des choses entre temps. Après avoir lâché mon boulot de salarié, vendu tous mes meubles, j’ai quitté mon appart début septembre. Un voyage au Maroc puis… Saint Jacques de Compostelle! Un été qui décoiffe, un automne sur les chemins et un début d’hiver qui appelle au tri, je vous raconte tout!

Quitter un travail…

Comme vous l’aurez compris, un grand vent a soufflé sur ma vie. Je sentais qu’il fallait créer une rupture dans ma vie pour qu’elle prenne enfin une nouvelle direction. Depuis quelques années, de nouvelles choses se présentaient mais un déséquilibre persistait. J’ai donc enclenché ce redémarrage en juin, tout s’est enchaîné, je ne comprenais pas tout ce qui m’arrivait mais n’étais pas en mesure de pouvoir « lutter ». J’ai donc suivi le mouvement, me suis retrouvée face à toutes mes affaires à trier, j’ai traversé tous les états émotionnels et rencontré souvent un sentiment de « désolation » durant cette vente de meuble et ce déménagement. Je n’avais jamais senti aussi fort en moi, un besoin Vital de changement.

Un voyage au Maroc

Avec une amie et son fils, m’ont fait beaucoup de bien. La foule dans la Médina de Marrakech, les odeurs d’épices, les tajines, les jus de fruits merveilleux, le soleil brûlant, les bruits et la circulation intense. Les tanneries, les souks… J’étais dans un autre monde, très vivant. De magnifiques rencontres dont 2, l’une avec des couturières et l’autre avec un tapissier qui travaillait à même le sol. Cet homme m’a parlé avec son cœur, de notre rôle sur Terre, de l’amour de fait bien son travail. Touchée en plein cœur, cette magie a continué dans le Sahara, où je suis partie 3 jours avec les Touaregs. Je n’aurai jamais assez de mots pour décrire ce qui vit en mon cœur dans ces instants de rencontres et de connexion avec l’humain et l’immensité de la Nature.

Saint Jacques de Compostelle

Je rentre du Maroc, déménage et fais mes achats pour Compostelle. Une amie l’a fait il y a 4 ans, j’en rêvais! je n’avais plus d’excuse, j’avais le temps, l’espace et un peu d’économies, alors quand cette idée m’est venue en tête, j’ai décidé de foncer! Ce projet me rendait tellement joyeuse que je ne pouvais pas le remettre à plus tard. Certaines peurs sont remontées à la surface dont l’insécurité. D’ailleurs, j’en profite pour passer ce message : ce chemin est bienveillant et très sécure. Toutes les personnes rencontrées ont été gentilles, les habitants agréables indiquent le chemin en toutes circonstances.

« Le chemin commence quand on décide de partir », sont les mots de mon amie. Je suis donc partie mi septembre, ai parcouru 1000 kms à pied du Béarn jusqu’à Finisterra via le Camino Francès pour revenir mi novembre. J’ai franchi 2 cols de montagne, rencontré plein de belles personnes, paysages, des situations rocambolesques, les chaussures mouillées, des rires, des pleurs… Une vie nouvelle à chaque jour.

J’étais partie pour continuer le mouvement, marcher pour avancer, connaitre mon corps et découvrir mes forces et ressources. Trouver l’équilibre, la balance entre mon corps et mon esprit. Partir vers l’inconnu, avoir confiance et regarder la vie. J’ai laissé le chemin faire son oeuvre, j’ai profité de ces 2 mois pour vivre toutes les situations même les plus inconfortables.

Le retour

Seule certitude, une amie me prêtait son appartement, le temps de rentrer tranquillement. Deux semaines sont passées, plusieurs démarches lancées en vain et puis l’heure du bilan: c’est quoi la suite? j’étais partie comme une flêche et n’avais à aucun moment réussi à anticiper mon retour. J’avais bien essayé de réfléchir mais rien à faire, à Compostelle, mon cerveau ne voulait pas. J’étais face à mes questions sans aucune réponse, pourtant tout était à créer.  Puis les réponses sont venues, une à une, plusieurs concours de circonstances, la vie orchestrait tout cela avec douceur et parcimonie pour que je lui fasse enfin confiance. Je suis une dure à cuire parfois quant au contrôle des événements, j’apprends à me laisser guider. J’ai suivi les signes, ils m’ont indiqué ce que je cherche depuis longtemps : ma direction! Tout était là, depuis toujours et je n’avais pas vu.

Le bilan

Tous les aspects de ma vie sont inspectés durant un bilan hivernal qui a commencé il y a quelques semaines. En ce qui concerne mon activité professionnelle et le blog, il y a du changement. Je garde le blog pour vous partager mes expériences et apprentissages.  En ce qui concerne mon activité professionnelle, j’arrête les accompagnements pour me dédier uniquement à la création d’objets et au réagencement des espaces de vie.  Je vous remercie pour la confiance et le soutien que vous m’avez témoignés depuis ces deux dernières années.

Pour finir en beauté je vous souhaite une magnifique année 2019.

Avec tout mon Amour,

Mélanie

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.